Huiles sur toile
Huiles sur toile

Biographie

Artiste français d’origine franco-polonaise né en 1973, Koks, après avoir peint de façon sporadique depuis l’adolescence, développe son activité artistique à partir de 2011. La recrudescence de sa production picturale permet la réalisation de plusieurs expositions depuis cette date dans la région caennaise, puis à Deauville et enfin à Paris où la galerie Sonia Monti l’accueille en 2019.

Petit fils d’immigrés polonais, fils de mineur, il grandit dans un monde parfois âpre mais riche de valeurs qui le construisent. De cette enfance, il conserve une grande pudeur dans l’expression  de ses sentiments. La peinture constitue alors un support privilégié de la transmission  des émotions, expliquant  pourquoi il est si difficile pour lui de parler de ses toiles. Plus tard, pour Koks, peindre  constitue également une forme d’exutoire au regard de ce que constitue sa réalité professionnelle forte de contraintes et très éloignée du monde des Beaux Arts.

Koks est un artiste autodidacte, assumé. Cette « singularité » participe à la grande liberté  dont il fait preuve dans son processus de création. L’utilisation exclusive de grandes toiles libère l’expression, ouvre les espaces quitte à ne pas les investir totalement. Le travail de l’huile au pinceau, au couteau et même à la seringue permet d’exprimer l’explosivité recherchée par l’artiste.

Son travail abstrait, s’exprime d’abord à travers des séries de toiles rouges, blanches et noires pour progressivement s’enrichir de nouvelles couleurs jusqu’à saturation telle la toile éponyme.

Le premier travail figuratif  de Koks lui permet  d’explorer l’expression des émotions à travers ce que suscite chez lui le chanteur Ian Curtis, membre du groupe de rock anglais Joy Divison, dont la personnalité torturée est restituée à travers l’utilisation unique du noir et du blanc.  Puis  la réalisation de silhouettes de femmes épurées, « Désir » et « Pudeur », dessinées, sur fond noir, à la seringue d’un trait blanc minimaliste traduit une forme de recherche de l’essentiel.

Enfin, très sensible au sort de notre monde qu’il perçoit  comme en perdition : montée des haines, délitement des démocraties, dérèglement climatique, urbanisation excessive génératrice de déshumanisation,  son travail, à travers une certaine noirceur parfois, restitue ses craintes comme en témoignent les toiles telles que obscurantisme, construction fragile, chaos, délitement, nature brulée, ou encore labyrinthe.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© KOKS © Alen Méaulle Photographe, Alimage